Daniel Herrera

Projets Artistiques

Contact

  • Dernièrs projets photographiques

    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

    Démarche artistique

    Daniel Herrera

    Ma relation avec les arts commence de façon indirecte, sans direction ou objectif spécifique, mais avec passion. Mes débuts sont le fruit d'une rencontre fortuite et non d'une recherche consciente; la magie de constater la naissance d'une image en noir et blanc sur une feuille inanimée, plongée dans une solution d'hydroquinone. Ce fut ce premier contact avec la chimie photographique qui initia ma relation avec les arts.

    Ma démarche artistique s'est développée en trois étapes majeures: l'expérimentation technique, le processus d'autoaffirmation et la quête de sens. Ces étapes évolutives sont toutes liées par des sujets communs soit la peur, la mort, l'hybridation de l'image (analogue numérique) et la non-objectualisation de l'œuvre d'art. Ces thèmes représentent le fil conducteur reliant mes projets photographiques.

    L'étape de la quête de sens dans laquelle j'œuvre actuellement est le fruit des diverses réflexions théoriques et personnelles, d'une recherche de l'expérience esthétique pure liée à l'art, dans laquelle l'œuvre d'art représente un pont permettant de joindre ma sensibilité à celle du spectateur. Cette recherche de sensibilité est teintée par deux processus créatifs:

    Le premier est inspiré des réflexions d'André Marlaux, pour qui l'art sert d'échappatoire à la réalité, une confrontation entre l'artiste et un monde où il n'a pas choisi de naitre et qui à son tour l'ignore, un monde que l'artiste veut remplacer par celui de ses œuvres, puisqu'il en aurait la pleine maîtrise

    Le deuxième processus créatif jaillit d'une source opposée à l'antérieure, puisqu'il s'agit d'une quête de sens dans la réalité, dans la quotidienneté; une revendication à la vie pour sortir de l'aveuglement produit par les idéalisations médiatisées de la société, qui nous empêchent d'apprécier les petites choses et nous entraînent à ne voir et n'apprécier que l'exceptionnel. Cette démarche sert aussi comme un antidote à cette angoisse personnelle, à ce vide intérieur.

    Avec mes projets visuels, je comprends ma réalité, je m'en échappe, je m'en cache, je chasse l'angoisse, l'angoisse de ma finitude.

    Je crois en l'art, en son esthétique et éthique, mais je ne crois pas en la pièce unique. Je crois en l'art comme on croit en une religion, mais je ne crois pas aux églises.

    Je crois en la subjectivité de la vie et l'objectivité de la mort.

    Merci de me visiter!

  • Parking 2013

    Le garage, cet espace presque inutilisé de ma maison, est proportionnellement l’espace le plus dispendieux de toute la propriété. Donc, pourquoi ne pas l'explorer esthétiquement?

    Paysages du quotidien 2006-2013

    Même l’image la plus belle est inaperçue quand elle se cache dans l’aveuglement de la routine du quotidien et lentement, elle meurt dans l’indifférence des regards. C’est pour cela qu’il faut sortir à sa recherche et capturer un instant de sa vie, de sa beauté, avant de succomber à l’aveuglement.

    Paysages fantastiques 2002-2013

    Images digitales construites à partir de photographies prises à Montréal et au Mexique, subséquemment travaillées numériquement afin de créer des paysages fantastiques. Le but ultime de cette série consiste en l'exploration et recréation de l'expérience esthétique.

    Violence 3, videogames2002-2004

    Chapitre final d'une série de trois projets abordant l'esthétique de la violence. Ce volet fait l'amalgame des esthétiques de la photographie numérique, qui venait de faire son apparition dans les arts et des jeux vidéo de violences, notamment Quake.

  • Violence 2, nuit2001

    Deuxième chapitre d'une série de trois projets abordant l'esthétique de la violence. Suite aux rêves, le réveil au milieu de la nuit, une nuit parfois effrayante par la violence qu'on peut trouver dans les quartiers pauvres de la ville de Mexico, mais aussi esthétiquement belle et attirante.

    Fragilité 2005

    Série courte, produite pendant une des étapes les plus difficiles de ma vie, une époque remplie de stress, d’angoisse et de peur.

    Caligraphic pen2001

    Réflexion sur la hyper textualité du Web. Une historie sans ordre spécifique le lecture, le spectateurs peut la lire aléatoirement sans modifier la compression de l'histoire.

    Nu 2000-2004

    Photographies faites à différents moments et avec différents objectifs. Images où l'érotisme, la fragilité, l’habitude, l'idéologie, l'idéalisation et la nativité sont au rendez-vous.

  • Nuit 2001

    SSérie des photos analogues. Les images sont le registre de différentes promenades nocturnes que j'ai faites dans les quartiers qui ont marqué ma vie. Une recherche esthétique, mais aussi personnelle; une quête de sens.

    Corps produit 1999-2000

    Réflexion sur la consommation et l'utilisation du corps humain comme une marchandise, un produit de mode qui profite du désir sexuel pour vendre même l'inconcevable.

    Rêves 1998

    Série photographique sur le thème de la violence, qui cherche à recréer les images de mes rêves, de mes cauchemars. Première d’une série de trois sur l’esthétique de la violence.

  • Exposition Paysages du cotidien 2012

    Boutique Penache, 3933 A St-Denis, Montréal QC.

    Exposition Paysages du cotidien 2011

    Café Jeunesse, Quartier Latin, Montréal

Envoyez moi un courriel

Sending your message. Please wait...

Thanks for sending your message! We'll get back to you shortly.

There was a problem sending your message. Please try again.

Please complete all the fields in the form before sending.